Archives de catégorie : Accueil

Nouvelle sanction pour M. Garestier : son adjoint aux finances claque la porte

L’adjoint aux Finances de Maurepas ne se représentera pas dans quelques semaines à l’élection
municipale sur la liste du maire sortant. Il vient de l’annoncer.
« Je ne conçois pas la politique sans transparence auprès de ceux qui nous ont fait confiance. Je tiens donc à alerter du risque que ferait porter aux finances de notre ville, une fuite en avant constituée de promesses intenables dont les propriétaires paieront le prix fort post-élections municipales de mars 2020 » écrit notamment l’adjoint aux Finances dans un communiqué.
L’adjoint aux finances alerte sur le fait que le centre aquatique n’est pas financé et que « les
hypothèses financières et contractuelles […] augurent un risque non négligeable pour la ville » .
« La taxe d’habitation disparaissant et la pression constante du gouvernement sur les budgets locaux s’accélérant, le seul levier reposera sur la taxe foncière impliquant une hausse d’environ 30 % à niveau de service public équivalent » ajoute-t-il encore.
Les pires craintes sur l’avenir des finances locales et le maintien des services publics locaux,
exprimées depuis des années par Michel Chappat et Florence Bary au cours des séances du conseil municipal, se trouvent ainsi confirmées par un membre de la majorité du maire sortant.
Le projet actuel de centre aquatique intercommunal est toxique pour Maurepas !
Michel Chappat, conseiller municipal de Maurepas, conseiller communautaire de Saint-Quentin-en-Yvelines, salue la cohérence de Sylvestre Dognin, qui a préféré la vérité aux mensonges, son courage et son sens des responsabilités.
Michel Chappat, avec ses co-listières et ses co-listiers, appelle toutes les Maurepasiennes et tous les Maurepasiens à se déplacer les dimanches 15 et 22 mars 2020 pour éviter les choix néfastes pour Maurepas et ses habitants en apportant leur voix à la liste « Ensemble, En Avant Maurepas ».

4 février 2020 Communiqué Michel Chappat

Michel CHAPPAT

En Avant Maurepas

Nous vous souhaitons une très belle année 2020

2020 sera pour nous une grande année, celle de l’élection municipale de mars (les 15 et 22) où nous proposerons une autre politique pour Maurepas avec un projet ambitieux et novateur pour tourner la page de 6 années de rupture effrénée et aveugle.

Mais 2020, c’est aussi une année nouvelle pour chacun et chacune d’entre vous. Nous vous la souhaitons heureuse et pleine de satisfactions. Vous trouverez ci-dessous notre calendrier distribué à tous les maurepasiens et toutes les maurepasiennes.

En-Avant-Maurepas Calendrier 2020

Grégory GARESTIER puni en correctionnelle

Nous nous étions exprimés à plusieurs reprises sur les excès observés sur les réseaux sociaux, en particulier venant de certains élus de l’équipe de M. GARESTIER qu’il tolérait. Nous étions intervenus à plusieurs reprises en conseil municipal. Bien que nos noms soient délibérément et régulièrement salis sur les réseaux sociaux, nous n’avons jamais répondu ni réagi. Visiblement rien n’y faisait, les excès continuaient impunément.
Jusqu’à cette tribune de décembre 2017, publiée dans le bulletin municipal qui est financé par nos impôts, en apparence signée des 25 élus de la majorité municipale (l’équipe de M. GARESTIER).
Cette expression n’était pas anodine puisqu’elle m’attribuait nommément la responsabilité de certains faits délictueux qui seraient intervenus lorsque j’étais adjoint aux finances, faits qui n’existent pas.
Cette expression portait atteinte non seulement à mon honorabilité mais aussi indirectement à celle de ma famille puisque mon nom était seul cité.
Je me suis donc résolu à déposer une plainte en diffamation devant le Tribunal de Grande Instance de Versailles.
La 8ième chambre du tribunal correctionnel a rendu son jugement lundi 18 novembre dernier :
 M. Grégory GARESTIER est reconnu coupable du délit de diffamation publique envers M. Michel CHAPPAT, en sa qualité d’ancien adjoint aux finances.
 M. Grégory GARESTIER est condamné à verser à M. Michel CHAPPAT la somme de 5.500 € au titre de dommages et intérêts.
 M. Grégory GARESTIER est condamné à une amende pénale de 1.500 €.
 L’Exécution provisoire est ordonnée.
 De même que la publication du jugement dans le bulletin municipal de Maurepas et sur le site de la ville pendant deux mois.
Dans un numéro d’équilibriste communicant habituel, M. Grégory GARESTIER a immédiatement réagi sur les réseaux sociaux. Il indique, avant même que le jugement ne lui ait été délivré, qu’il fera appel, ce qui nous fait envisager un appel incident de notre part pour alourdir sa peine puisqu’il ne comprend pas. Il estime que, entre élus, on peut se permettre ce genre de mise en cause.
Eh bien, pas nous ! Eh bien pas moi !
Si on veut continuer à ternir l’image du Politique on agit comme le considère Grégory GARESTIER, c’est-à-dire qu’on peut se permettre tout en politique et en particulier en campagne électorale, comme il me l’a dit et comme semblent le considérer ses principaux adjoints. Et d’ailleurs, ils n’ont visiblement pas compris puisqu’ils continuent sur les réseaux sociaux.
Eh bien, ce n’est pas notre façon de faire et nous le prouverons dans la prochaine campagne électorale. Les discussions sur les actes, les réalisations, les options de politiques publiques, les choix : OUI. Les attaques contre les personnes, surtout par insinuation : NON.
Il est grand temps que ces pratiques détestables disparaissent du paysage politique dans notre Pays.

Michel CHAPPAT

Tracts En Avant Maurepas 2020

Tract EAM-2019-09.def
Titre: Tract EAM-2019-09.def (0 clic)
Légende:
Nom du fichier: tract-eam-2019-09-def-2.pdf
Taille: 4 MB
Tract EAM-nov-BAT
Titre: Tract EAM-nov-BAT (0 clic)
Légende:
Nom du fichier: tract-eam-nov-bat.pdf
Taille: 2 MB

FUSION MAUREPAS-COIGNIÈRES : C’EST FINI SITÔT COMMENCÉ

Nous vous avions alertés sur cette nouvelle fracassante annoncée le 09 avril dernier par MM. Garestier et Sevestre (à la presse avant même d’en informer les conseils municipaux).

Nous avions aussi dénoncé cette méthode brutale en estimant qu’un rappochement entre les deux communes présentait des avantages surtout pour Maurepas mais qu’une fusion ne peut réussir que par un accord gagnant-gagnant avec l’adhésion des populations et pas par des coups politiques qui ne visent que l’intérêt de carrière de certains élus.

Le résultat ne s’est pas fait attendre : M. Sevestre a perdu sa majorité sur ce dossier puisque seulement 9 conseillers municipaux de Coignières sur 27 l’ont suivi. Totalement désavoué par son conseil municipal et devant la mobilisation de la population, il a choisi de prendre un mois de  repos pour réfléchir.

Nous indiquons que nous qui connaissons bien M. Sevestre ne le reconnaissons plus depuis 2015 quand il a remplacé M. Henri Pailleux. Il apparaît être devenu la marionnette de M. Garestier, ce qui commence à provoquer des réactions vives à Coignières (sans compter son attitude exécrable à l’égard de son prédécesseur confirmée dans le communiqué de la mairie de Coignières vendredi 04 mai 2018)…

Nous joignons ci-dessous les remerciements du collectif opposé à la fusion.

Quant à Maurepas, le conseil municipal de mardi 02 mai 2018, convoqué dans la précipitation, a montré le vrai visage de l’équipe Garestier : un vote automatique, des informations manipulées et mensongères (nous sommes habitués) mais surtout des insultes : M. Le Gall à l’encontre de M. Ismaïla Wane et M. Burçon (qui – ayant la délégation aux écoles – devrait adopter une attitude plus déférente et correcte) à notre égard, en particulier à l’égard de Mme Florence Bary. Ces Messieurs qui nous ont habitués à de tels dérapages n’ont même pas la correction de respecter les femmes. Sous le regard passif et complice de M. Garestier et de ses colistiers sans exception !  Du joli !

A votre disposition pour évoquer ces sujets. L’élection municipale de 2020 arrive, celle où il faudra prendre les dispositions pour que Maurepas redevienne une ville à la vie heureuse et à la vie municipale sérieuse chassant la pratique de M. Garestier et de ses colistiers-colistières suiveurs et suiveuses.

Avec nous pour une ville conviviale et une politique responsable.

Vos élus : Michel CHAPPAT – Florence BARY – 06 mai 2018


 

 

 

Piscine au privé et police intercommunale : nous disons clairement NON

  1. PISCINE : Après avoir renoncé à faire prendre en charge la nouvelle piscine de Maurepas par SQY en mai dernier, M. Garestier précipite le mouvement. Il comprend que le compte à rebours pour les municipales de 2020 l’y oblige. Et pourquoi pas faire de ce projet un projet électoral ?… La tentation est bien là !
    1. Commission des services publics locaux (obligatoire) réunie dans la précipitation..(RAPPEL : nous avions demandé la création d’une commission de travail sur la piscine en avril 2015 : refus net de M. Garestier..).
    2. Convocation du conseil municipal dans la précipitation pour se prononcer sur un rapport de présentation et sur la concession du projet au privé pour 25 ans..
    3. Seul point positif : le principe d’une participation de Coignières et Élancourt au projet.
    4. Gros points négatifs : aucun cadrage financier; un rapport erroné et incomplet qui induit le conseil municipal en erreur; une approche juridique très très fragile
    5. M. Garestier fait croire, dans une illusion aveugle et irresponsable, que ces dispositions ne coûteront rien à Maurepas, sans aucune étude sérieuse, sans aucune référence sérieuse. (Nous avons trouvé quelques cas qui se sont très mal terminés pour les communes concernées).
    6. NOUS DISONS NON :  le travail préparatoire est orienté et manque de sérieux. La position de M. Garestier fait courir des risques financiers très sérieux pour l’avenir de MAUREPAS. Il est indispensable de traiter plus sérieusement le projet de la municipalité qui pèsera plus de 45 millions d’euros au total sur 25 ans..
    7. Nous soumettrons les délibérations à la censure des juridictions compétentes.
    8. Nous proposerons un autre projet aux maurepasiens.
    9. Nous considérons que c’est aux maurepasiens de trancher démocratiquement lors de l’élection municipale de 2020.
  2. Police intercommunale : Comme il l’avait annoncé lors des vœux, M. Garestier fusionne la police municipale de Maurepas avec celle de Coignières, avant la fusion avec celle d’Élancourt.
    1. Cette décision est pour nous la preuve de l’échec de la politique de sécurité de M. Garestier: depuis deux ans, le nombre des effractions et des agressions a explosé à Maurepas. Conclusion de M. Garestier : il faut augmenter les effectifs de police et, alors qu’il avait fermé la piscine pour financer la police municipale , il fait illusion à nouveau en fusionnant avec Coignières.
    2. Nous disons NON : la sécurité c’est la responsabilité du Maire et pas d’un duo ou d’un trio de Maires, dont on devine très bien qui serait le vrai Chef à terme si la fusion avec Élancourt devenait effective.
    3. Sur ce sujet sensible aussi, nous ferons des propositions pour une autre politique de sécurité plus efficace à Maurepas et pour une redéfinition des missions de notre police.

Rejoignez nous pour une ville conviviale et une politique responsable ! En route pour 2020.

Ci-dessous les liens pour les comptes rendus des conseils (Maurepas et SQY) et pour notre expression de mars 2018.

Pour En-Avant-Maurepas

Michel CHAPPAT – Florence BARY. 03-03-2018              

‘espoir pour demain – Expression de mars 2018

CR – Conseil municipal du 31 janvier 2018

CR – Conseil municipal du 13 février 2018

CR – Conseil communautaire du 16.02.2018