Archives de catégorie : Accueil

2024 : des perspectives heureuses ?

Depuis 2020, nous transversons des épisodes de vie difficiles que ce soit au travers des guerres proches de nous, des actes de terrorisme, de l’inflation, des à-coups du climat, des pandémies, de la sécurité de tous les jours.

On nous demande beaucoup d’efforts. Tous les ans nous espérons du mieux. Souhaitons que 2024, qui accueillera les jeux olympiques dans notre pays, soit par là-même symbole de bonheur, celui de se rassembler en paix, celui de sourire ensemble, celui d’un environnement plein de santé.

L’équipe de ”En-Avant-Maurepas”.

NE JAMAIS TOLÉRER LE TERRORISME

Au lendemain de ce terrible assassinat d’un professeur du lycée GAMBETTA à ARRAS sur fond de terrorisme islamique [restons prudents avant le résultat des enquêtes en cours pour savoir s’il s’agit d’un acte fou isolé ou de l’acte d’une cellule dormante d’un réseau organisé], nous ne pouvons que confirmer nos positions : ne jamais tolérer les actions terroristes – lutter toujours fermement et clairement contre.

Et justement, dans un contexte international difficile, nous devrons collectivement peut-être réévaluer notre approche du sujet.

Nous apportons notre soutien et notre solidarité aux enseignants dont la communauté est durement touchée et  présentons nos condoléances à la famille de Dominique BERNARD dont le professionnalisme et le courage doivent être honorés.

L’équipe EN-AVANT-MAUREPAS

NOUS CONDAMNONS LE HAMAS

Samedi, jour de fête juive, le mouvement pro-iranien HAMAS a lancé une série d’attaques contre l’État d’Israël, tuant des innocents – 260 jeunes gens dans une rave party – prenant des civils en otages, détruisant tout ce qu’il pouvait.

Au delà des réticences que peut susciter la politique du gouvernement d’ISRAËL, qualifiée d’imbécile par Élie BARNAVI, historien et ancien ambassadeur d’Israël à Paris [il était venu à Maurepas il y a une vingtaine d’année pour une conférence très remarquée], nous devons condamner sans réserves les attentats perpétrés ces derniers jours par le HAMAS. Ces crimes