Nouvelles de rentrée

Bonjour à toutes et à tous,

Début septembre, c’est la grande rentrée : des écoles et des associations.

Pas de problème important sauf à l’école de l’Agiot pour cause de projet de reconstruction de l’école (voir nos expressions sur le sujet et notre tract).

Le traditionnel Forum des associations s’est très bien déroulé mais s’est mal terminé car M. Garestier a choisi la polémique politicienne dans son discours de clôture, rompant ainsi avec la tradition de bienveillance et de tolérance pour cette occasion.

Actuellement, notre tract de rentrée est en cours de diffusion dans tous les foyers de Maurepas. Il est accessible, comme notre expression d’octobre, par les liens ci-dessous .

N’hésitez pas à prendre contact avec nous au travers de ce site.

Avec notre amitié,

Tract Rentrée 2017-08-31

2017-09-15 Les mauvaises surprises de la rentrée – Expression de octobre 2017

L’équipe de  »En Avant Maurepas » Le 16 septembre 2017.

 

Maurepas et la rentrée : Fini le Café de la Plage ?..

Adieu au café de la Plage : Oui, la tradition ne se perd pas : pendant l’été, la municipalité de M. Garestier a pris – en catimini – la décision d’en finir avec le Café de la plage – sous couvert de mutualisation – le mot sacré ! – et de faire bouger la Boutique d’Information pour les Jeunes BIJ. Bien entendu, aucune discussion ! Aucune information au conseil municipal de juin ! La casse continue.

Il faut dire que, depuis 2014 l’activité jeunesse s’est étiolée comme neige au soleil et l’animation de ce haut lieu pour la jeunesse aussi… Rappelons nous que Zaz et M (Mathieu Chédid) y ont fait leurs débuts et que Djamel Debbouze est venu inaugurer le nouveau café en 2013.

Il se passe toujours quelque chose à Maurepas. L’inconvénient est que ce quelque chose est toujours du négatif quand cela vient de M. Garestier…

Ecole de l’AGIOT : Nous disons NON ! Nous vous avons alertés sur le projet de refonte de l’école de l’Agiot. Nous avons pris là aussi une position d’opposition à ce projet qui réduit les espaces pédagogiques de 700 m. Voilà un projet d’avant garde qui n’est pas très rassurant pour l’avenir et l’attrait du quartier alors que notre ville disposait de grands espaces pour l’éducation de nos enfants !.. M. Garestier a décidé de les réduire.

Il est bien dommage que M. Garestier qui – s’il s’y entend en propagande politique – par contre ne connaît strictement rien à l’éducation des enfants  impose des choix ineptes et dangereux – bien entendu sans aucune discussion préalable.

Les conseils : SQY et Maurepas : Vous trouverez ci-dessous les liens pour lire nos comptes rendus du conseil municipal et du conseil communautaire de juin au cours duquel la majorité de droite a encore sévi sur le dossier eau avec un coup fourré pour nous éliminer de l’accès aux dossiers.

Nos positions sont souvent très critiques à l’égard de la politique suivie tant à Maurepas qu’à SQY.  On pourrait croire que nous exagérons… Eh bien NON : cette majorité de droite est sectaire et le montre à chaque séance à Maurepas ou à SQY. Elle abuse en permanence des situations avec un goût prononcé pour éviter le débat démocratique. Et pour rejeter toute proposition issue de l’opposition.

Que d’énergie gâchée ! Que d’occasions manquées pour le territoire !…

Nous vous souhaitons une agréable rentrée. Et vous donnons rendez-vous à nos réunions mensuelles ou sur le marché chaque semaine.

Amicalement .

Pour  »En-Avant-Maurepas »

Michel CHAPPAT 30-08-2017    

Conseil municipal du 30 juin 2017-CR

Conseil communautaire du 29.06.2017-CR

2017-08-15 Questions sur les grands projets du territoire – Expression de septembre 2017

Piscine : un rêve s’écroule…

Depuis 3 ans, M. Garestier nous berne et persiste dans l’erreur et le mensonge.

2015 : M. Garestier  ferme autoritairement la piscine soi-disant pour des raisons de sécurité. En réalité, il n’y a pas péril pour la piscine. Mais il lui faut trouver le moyen de financer  »sa » police municipale… On économise sur la piscine pour embaucher des policiers.

2015 : M. Garestier refuse nos propositions d’un crédit d’urgence de 500.000 € pour ouvrir la piscine l’été 2015 – d’une commission pour l’avenir de la piscine – d’une première tranche de crédits de travaux de 3 millions d’euros.

2016 : M. Garestier laisse Maurepas être intégrée à SQY sans aucun débat  et sans vote par le Préfet, sans avoir pris de position claire. M. Garestier fait croire qu’il a obtenu le financement de la piscine par SQY.

2017 (janvier) : M. Garestier annonce que les travaux vont commencer et qu’il a obtenu l’accord de SQY pour le financement, la piscine devant ouvrir avant 2020…

2017 (mai) : M. Garestier annonce qu’il a renoncé à obtenir l’intérêt communautaire pour la piscine de Maurepas. Et que Maurepas aura sa piscine municipale avec une subvention de SQY, peut-être après 2020…

Les maurepasiens ont perdu deux ans à cause des caprices et des mensonges de M. Garestier.

LA REALITE :

  1. M. Garestier savait depuis le début que le financement de la piscine n’était pas acquis.
  2. Il savait pertinemment au contraire que, même si l’intérêt communautaire était décidé pour ce projet, SQY avait décidé de répercuter le coût sur Maurepas soit entre 1 million et 2 millions d’euros par an.
  3. Aveuglé par ses caprices et ses mensonges, M. Garestier a été incapable de gérer ce dossier dans l’intérêt de Maurepas.
  4. A ce jour les finances communales ne peuvent absorber ce projet sauf à envisager une forte hausse de la fiscalité. M. Garestier fait l’impasse.
  5. Il s’est fait voter par sa majorité une délégation pour négocier sans vote préalable le financement du projet sans l’avoir présenté.  ATTENTION aux conséquences !…

Pour ces raisons nous avons voté contre la proposition d’intérêts communautaires présentée par SQY comme nous l’avons expliqué. Il doit être signalé qu’à aucun moment ni M. Garestier ni M. Laugier (président de SQY) n’ont proposé un vote spécifique pour la piscine de Maurepas englobée dans une liste de 3 pages.

Vous trouverez en cliquant sur le lien ci-joint le compte rendu du dernier conseil communautaire.

Conseil communautaire du 18 mai 2017

Nous reviendrons vers vous pour évoquer un autre dossier chaud : la restructuration des écoles de l’Agiot pour lequel nous sommes intervenus en conseil municipal (jamais informé des intentions de la majorité) pour dénoncer la méthode et les choix retenus.

Nous vous souhaitons un très bon été. Bien amicalement

Michel CHAPPAT  En-Avant-Maurepas 18 juin 2017.

Au conseil municipal … et ailleurs…

  1. Le dernier conseil municipal était consacré aux tarifs des services municipaux.

    Un point positif : nous avons demandé depuis des mois que le prêt des salles soit gratuit pour les assemblées de copropriétés. Après 3 ans de refus, une petite lumière s’est allumée malgré la présentation plus qu’ambiguë de M. Auroy : satisfaction nous est donnée.

    Par contre, les tarifs municipaux continuent d’augmenter de 3 à 3,5 % ce qui est largement supérieur à l’inflation (de 0,5 % en 2016). Et ce qui masque (avec les tarifs surévalués des cantines) un besoin budgétaire non satisfait et donc un besoin de fiscalité accru nié par M. Garestier. Cela promet pour 2018 et surtout 2019…

    Le compte-rendu est accessible par le lien suivant : Conseil municipal du 30 mai 2017

  2. Ailleurs ce sont des inaugurations…
    • l’inauguration du hall d’accueil de la mairie. Au delà du bien fondé du projet, nous avons déploré l’explosion des coûts (il faudra beaucoup d’économies pour compenser !…) mais aussi la présence de M. JF Poisson alors que la campagne électorale était terminée… Il revient à ses concurrents de l’accepter ou de réclamer surtout si les scores de l’élection législative sont serrés…
    • l’inauguration du parc de skate au Stade du Bois près de la piscine. Il remplace en mieux le précédent déjà vieilli. Sauf qu’un incident de qualité et de sécurité est déjà intervenu réduisant son usage..
  3. Ailleurs, c’est enfin le bulletin municipal : la censure arrive !..après la désinformation..
    • Une première pour M. Garestier : il a censuré notre expression de juin sans même nous en informer !… Comparez ce qui a été imprimé à ce qui a été envoyé (voir la rubrique expression de ce site..). Une phrase a été enlevée !
    • M. Garestier a reçu un courrier l’informant de notre détermination à ne pas laisser de tels abus se produire à nouveau. En cas de nouveau dérapage, il sera traduit devant le tribunal correctionnel. C’est bien dommage qu’il ne puisse résister à de tels excès.
    • Une récidive pour M. Garestier : dans son expression à lui, il prend l’habitude de nous égratigner. Après tout, ce n’est là que sa tendance naturelle. Mais lorsqu’il déforme et dénature dans son éditorial les positions que nous pouvons prendre ici et là – en particulier au conseil d’agglomération – il franchit la ligne rouge qui le conduira à la même destination s’il persiste. En effet, il ne nous permet ni de répondre ni de rétablir la vérité alors que le bulletin municipal est financé par l’argent public. On peut – pour ceux qui ont du temps…-  vérifier sur les actes officiels de l’agglomération notre position et donc constater ses mensonges. Encore une fois, dommage d’être obligés d’en arriver là..
    • A bon entendeur…!!!

Avec nos amitiés. Pour En-Avant-Maurepas

Michel CHAPPAT – 11 juin 2017

L’actualité locale : les deux derniers conseils

Chères amies, chers amis,

Vous trouverez en cliquant sur les liens ci-dessous nos comptes rendus des deux derniers conseils : municipal du 28 mars 2017 et communautaire SQY du 30 mars 2017.

Quelques points singuliers : à SQY on manipule artificiellement les tarifs d’assainissement créant ainsi une inégalité devant le service public. En apparence au profit de Maurepas mais en définitive au profit de l’incompétence notoire des services de SQY sur le sujet créant un risque juridique qui se retournera contre les usagers. Et surveillez votre facture d’eau…

A Maurepas, le dernier conseil a été le théâtre de quelques surprises montrant l’écart important entre les annonces de M. Garestier, par exemple en faveur du commerce local, et la réalité, par exemple le cadenassage administratif (qui freine l’élan) des animations du marché qui périclite semaine après semaine; le détournement des dépôts de livraison de colis chez les commerçants (qui leur permet d’attirer de nouveaux clients) au profit de la société Bolloré. On annonce un soutien en faveur de nos commerçants. La majorité municipale agit en sens contraire.

Nous expliquons dans notre expression mensuelle et dans les comptes rendus pourquoi nous ne votons pas les budgets. Une raison importante réside dans l’écart entre la situation précaire des finances (à Maurepas si nous en croyons les exposés de M. l’Adjoint aux finances dont nous soutenons la stratégie et à SQY grâce à une exception favorable qui ne durera pas) et les gaspillages répétés : à SQY les frais de représentation et à Maurepas des investissements non maîtrisés sans compter les dépenses pour usage personnel des élus proches du maire et les dépenses d’une propagande personnelle et exclusive qui ne sert pas la démocratie.

Nous vous souhaitons une excellente semaine et le meilleur choix pour la France dimanche prochain. Vous connaissez notre préférence.

Avec nos amitiés.

Pour  »En-Avant-Maurepas »    le 17 avril 2017

Michel CHAPPAT

2017-04-15 Pourquoi nous ne votons pas les budgets – Expression de mai 2017
Conseil communautaire du 30.03.2017-CR
Conseil municipal du 28.03.2017-CR

Notre bilan de mi-mandat à Maurepas

Bonjour chers amis et chères amies,

Nous sommes à la moitié du mandat municipal. Nous avons dressé un bilan de l’action municipale sous forme de tract distribué dans toutes les boîtes à lettres (lien ci-dessous).

Nous vous en souhaitons bonne lecture.

Nous vous donnons rendez-vous mardi 28 mars 2017 à 19h30 au conseil municipal qui examinera le budget pour 2017 et jeudi 30 mars 2017 à 20h30 au conseil communautaire.

Avec nos amitiés.

L’équipe de  »En Avant Maurepas ».  26 mars 2017

tract mi-mandat EAM.Définitif.2017-03-02

 

L’actualité locale : que se passe-t-il au quartier de l’Agiot ?…

Bonjour à toutes et tous qui nous suivez sur ce site.

Vous trouverez ci-joint (cliquez sur le lien) nos comptes rendus du conseil communautaire de SQY du 23 février dernier et du conseil municipal du 28 février dernier.

Finances :  Ces conseils étaient consacrés au débat d’orientation budgétaire. L’avenir est brouillé sur le sort qui sera réservé au territoire concernant les dotations de l’Etat. Jusqu’à maintenant et grâce à l’amendement Hamon de décembre 2015, nous restons dans une situation privilégiée d’exception : les règles appliquées aux autres collectivités locales ne s’appliquent pas à SQY et Maurepas. L’impact est un  »gain » de 12 millions d’euros sur les finances de l’agglomération et de 800.000 euros annuels sur le budget de Maurepas. Tant mieux. Mais il est à craindre que cette exception ne soit pas éternelle. Nous avons demandé un groupe de travail. Mais peine perdue comme d’habitude : NIET !

2017-02-23 Conseil communautaire du 23.02.2017

2017-02-28 Conseil municipal du 28.02.2017

Agiot : La municipalité envisage des travaux au groupe scolaire de l’Agiot. Un comité technique a été créé. Mais l’information aux élus est à nouveau occultée. C’est ce que nous découvrons jour après jour au travers d’indiscrétions et d’inquiétudes de parents, d’habitants, d’enseignants, de personnels de la mairie  sur l’avenir du quartier. Pour des raisons mal connues, M. Garestier envisage maintenant de supprimer l’école maternelle, de l’insérer dans un bâtiment commun avec l’école élémentaire. Pendant les travaux, le centre de loisirs Dolto serait fermé, les enfants répartis ailleurs.. M. Garestier en profite pour modifier le périmètre scolaire, ce qui fait courir le risque de fermetures de classes à venir.

Aucune commission municipale n’a été saisie de ces réflexions. Le coût de l’opération est faramineux : aujourd’hui plus de 4 millions d’euros. Quand on sait comment M. Garestier tient ses budgets, on peut s’attendre à un doublement de la facture soit 8 millions d’euros. Alors, il envisage de vendre le terrain de l’école pour construire des logements (lesquels ? ).. De la pure improvisation comme toujours. Aucune réflexion n’a été réellement engagée pour une réhabilitation lourde. A quand la même mésaventure pour les autres écoles ?…

Plan d’urbanisme :  Nous avons saisi la préfecture pour contrôler la légalité des délibérations concernant l’opération Kaufman et Broad à Pariwest.

Pour  »En Avant Maurepas », le 12 mars 2017.

Michel CHAPPAT

Un nouveau-né à Maurepas : G Garestier.

Eh oui : nous avons découvert avant Noël un nouveau-né oublié. Né en 2013, confirmé en 2014. Avant lui, il ne se passait rien à Maurepas. Il n’était pas né ! Depuis, que de créations !
Des vide-greniers tout neufs. Ils ont remplacé les foires au troc datant de 1980.
Le cross d’octobre créé en 1998 : oublié et devenu les foulées…
La brocante ouverte aux artisans : cela existait déjà ! Mais au fait, elle a été supprimée !
Le Père Noël dans les quartiers : nouveau en 2015 ? Mais certains se reconnaissent sur des photos de 1998.
Le marché de Noël : nouveau en 2015 alors qu’il existe depuis 1994 !
La semaine des séniors depuis 35 ans remplacée par la semaine bleue (identique) en 2016 !
Le repas des séniors en décembre: seulement un décalage de date. Cette réunion conviviale existe depuis 40 ans.
L’école des sports : nouveau en 2015 ? En fait elle existait avec l’OMS depuis 1976 !
En 2015, un nouveau souffle sur la place des échoppes : en fait elle a été rénovée en 2012 !
Le maire en direct : en fait institué en 1989 !
La piscine : Elle existait bien mais il l’a fermée. Et il promet un beau centre super relax avec des activités nouvelles… Oui, mais quand ? A quel coût ? Aucun budget ! Quels tarifs d’entrée ? Mystère…
La réalité est que M. Garestier est bien né en 1982. Il vit bien à Maurepas depuis 34 ans. Il sait qu’il n’a rien inventé. Il vous berne par une propagande trompeuse!
Nous vous souhaitons bonheur et réussite pour 2017.

Avec nous pour une ville apaisée et une politique responsable.

www.en-avant-maurepas.fr
Michel CHAPPAT – Florence BARY-SCHWARTZMANN