2017 : espoir de renouveau ?

Bonjour à toutes et à tous.

Cette période de cérémonies de  »vœux officiels » touche à sa fin. Elle ne manque pas de nous étonner tant le faste (et la dépense) de certaines – comme ici à Maurepas – tranche(nt) avec le discours de rigueur et de restriction qui est adressé aux familles par ailleurs : pour les uns, il faut se serrer la ceinture; pour les autres, on dépense sans trop compter.

L’année 2017 s’annonce chargée sur le plan politique national. Quels choix adopteront les français ? L’espoir et le renouveau ? Ou la fatalité du pire ? Nous espérons que la sagesse et l’enthousiasme l’emporteront sur la fatalité du renoncement.

Nous vous souhaitons à vous tous qui nous suivez et nous souhaitons à toutes les maurepasiennes et tous les maurepasiens une excellente année 2017. Qu’elle vous apporte les satisfactions que vous espérez. Qu’elle vous permette de surmonter les épreuves. Qu’elle vous offre plaisir et bonheur.

Avec nos amitiés.

En-Avant-Maurepas  22 janvier 2017

 

Passez d’excellentes fêtes malgré une fin d’année politique en fanfare

Chers amis et amies,

Vous trouverez dans les rubriques appropriées et ci-dessous les actualités politiques locales.

Nous attirons votre attention sur quelques orientations prises par la majorité politique locale en dehors de tout débat ouvert :

  • le dossier de l’eau avance. Avec de premières hausses sur les tarifs de l’assainissement (30% de hausse totalement injustifiée : comparez vos factures de 2013 et de 2016).
  • les tarifs de l’eau potable suivront. Dans ces deux dossiers plus de 3 millions d’euros que les maurepasiens ont épargnés pour leur eau, et qui sont disponibles en trésorerie au SIAC et au SIAEP, risquent de s’envoler. M. Garestier et ses adjoints – qui nous ont promis d’être vigilants – laissent faire… 
  • la piscine de Maurepas n’a pu être transférée à SQY du fait d’un blocage de la majorité de Droite du conseil communautaire (voir notre compte-rendu). M. Garestier s’est montré imprudent dans ses annonces.
  • la majorité de Droite de SQY veut intégrer à SQY les principaux axes routiers de Maurepas ainsi que la politique du logement (voir notre compte-rendu). Elle veut aussi qu’Elancourt récupère le Prisme qui passerait ainsi sous l’influence directe de JM Fourgous. Nous nous y sommes opposés.

Comme vous le constatez, nous exerçons notre veille méticuleuse sur la politique locale pour le bien des maurepasiens même si on nous exclut de toutes les instances de surveillance (qu’a donc à cacher M. Garestier ?…). La gouvernance de la majorité politique de Droite s’apparente de plus en plus à Maurepas – tout comme à SQY – à un autoritarisme abusif qui joue contre les intérêts des maurepasiens.

Nous vous souhaitons de très agréables fêtes de fin d’année. Nous aurons une pensée pour nos amis allemands durement touchés à Berlin et nous agirons avec discrétion, chaleur humaine et efficacité pour celles et ceux que la vie éloigne des festivités.

Pour  »En-Avant-Maurepas ».

Michel CHAPPAT 22 décembre 2016

Un nouveau-né à Maurepas : G Garestier.

Eh oui : nous avons découvert avant Noël un nouveau-né oublié. Né en 2013, confirmé en 2014. Avant lui, il ne se passait rien à Maurepas. Il n’était pas né ! Depuis, que de créations !
Des vide-greniers tout neufs. Ils ont remplacé les foires au troc datant de 1980.
Le cross d’octobre créé en 1998 : oublié et devenu les foulées…
La brocante ouverte aux artisans : cela existait déjà ! Mais au fait, elle a été supprimée !
Le Père Noël dans les quartiers : nouveau en 2015 ? Mais certains se reconnaissent sur des photos de 1998.
Le marché de Noël : nouveau en 2015 alors qu’il existe depuis 1994 !
La semaine des séniors depuis 35 ans remplacée par la semaine bleue (identique) en 2016 !
Le repas des séniors en décembre: seulement un décalage de date. Cette réunion conviviale existe depuis 40 ans.
L’école des sports : nouveau en 2015 ? En fait elle existait avec l’OMS depuis 1976 !
En 2015, un nouveau souffle sur la place des échoppes : en fait elle a été rénovée en 2012 !
Le maire en direct : en fait institué en 1989 !
La piscine : Elle existait bien mais il l’a fermée. Et il promet un beau centre super relax avec des activités nouvelles… Oui, mais quand ? A quel coût ? Aucun budget ! Quels tarifs d’entrée ? Mystère…
La réalité est que M. Garestier est bien né en 1982. Il vit bien à Maurepas depuis 34 ans. Il sait qu’il n’a rien inventé. Il vous berne par une propagande trompeuse!
Nous vous souhaitons bonheur et réussite pour 2017.

Avec nous pour une ville apaisée et une politique responsable.

www.en-avant-maurepas.fr
Michel CHAPPAT – Florence BARY-SCHWARTZMANN

Actualités du territoire – novembre 2016

Bonjour à nos lectrices et lecteurs fidèles,

  • Nous publions dans cette page d’actualités – exceptionnellement – notre expression du bulletin municipal sur le dossier des migrants.
  • Vous trouverez aussi dans la rubrique  »SQY » un compte rendu du conseil communautaire du 10 novembre 2016. Michel CHAPPAT qui y représente l’opposition municipale de Maurepas signale son vote négatif sur un point financier intéressant Maurepas, les élus majoritaires de Maurepas ayant manqué de vigilance…

Enfin, nos abonnés avec une adresse mail chez Orange  nous ont signalé recevoir nos alertes d’informations dans les  »spams » (indésirables). Cette difficulté (dont nous ne sommes pas les seules victimes) est due à un changement de filtrage chez Orange très restrictif pour les diffusions de messages en nombre. Il suffit (a dit Orange) de marquer le message comme non indésirable et de le ramener dans les messages reçus pour (parait-il) éliminer le problème. Essayez et dites nous.

Bien amicalement. 2016-11-16

 

Des migrants à Maurepas : que d’occasions manquées ! (Expression du bulletin municipal de décembre)

En juillet, l’Etat réquisitionne brutalement le gymnase des Bessières pour y installer une centaine de migrants pour un mois. La majorité municipale réagit négativement. Finalement tout se passe bien.
Fin octobre, même scénario de l’Etat. Dans l’improvisation totale, il envoie à nouveau deux cars de migrants à Maurepas.
Pourquoi autant à Maurepas? Pourquoi pas à Elancourt, Montigny ou Rambouillet ? Aucune réponse.
La majorité municipale réagit alors de la pire des façons : ses élus ceints de l’écharpe tricolore dont certains du PCD leur barrent la route. Nous condamnons cet acte odieux de ‘’désobéissance civique’’. Il salit la ville et les couleurs de la République.
Alors que des familles de Maurepas aident et accueillent des migrants dont la plupart fuient la guerre dans leur pays, cet acte fait apparaître Maurepas comme une ville qui rejette les autres : c’est indigne !
Et qu’ont fait les préfets depuis juillet pour faire face à ces situations d’urgence ? Visiblement rien : c’est révoltant !
‘’Nettoyer’’ Paris c’est leur décision. Mais dans la précipitation au mépris des autres communes, c’est inacceptable.
Que deviennent ces migrants ? Mystère. La France a des progrès à faire pour gérer avec dignité et humanité ce dossier.
Nous devons tous faire preuve d’humanité et de solidarité. Nous, nous avons fait notre devoir citoyen dans la discrétion avec efficacité et sans tapage.
Nous vous souhaitons une fin d’année agréable.
Avec nous pour une ville apaisée et une politique responsable.

www.en-avant-maurepas.fr
Michel CHAPPAT – Florence BARY-SCHWARTZMANN

Actualités du territoire – octobre 2016

Bonjour,

Le cross de Maurepas qui s’est tenu aujourd’hui pour les séniors et hier pour les scolaires est le signal de l’arrivée de l’automne. Il pourrait être chaud…

En effet des dossiers importants sont en discussion pour l’agglomération et Maurepas :

  • La ZAC des Bécanes à La Verrière (création d’un quartier de 1800 logements, 6000 habitants et 80.000 m2 d’activités). Nous avons demandé communication du dossier d’impact sur Maurepas (circulation – transports) car il semble bien que les services de SQY ne s’en soient pas suffisamment préoccupés.
  • Les transports (refonte des circuits de bus) : nous vous avons incités à répondre à l’enquête de SQY relayée par la mairie.
  • La piscine : M. Garestier, qui s’est mis dans une voie d’impasse, a proposé au conseil municipal un vœu pour l’intégrer à SQY : mais sans discussion, sans réflexion. Notons aussi que le vœu avait été préparé par le maire d’Elancourt. Soyons vigilants pour que Maurepas ne devienne pas l’annexe d’Elancourt (après le 14 juillet pourquoi pas demain la piscine ?!!!…). Nous avons rappelé notre position en regrettant cette façon de faire très exclusive de M. Garestier alors que la piscine et son avenir sont l’affaire de tous . Il est inadmissible que M. Garestier exclue l’opposition qui représente plus de la moitié des maurepasiens…
  • Quant au bulletin municipal : inutile d’épiloguer, M. Garestier le met au service de sa propagande exclusive et de son parti pour les primaires : nous ne pouvons l’accepter. Cette pratique est un outrage à la démocratie (et accessoirement contraire au règlement qu’il a fait voter…).

Notre position sur la piscine (rappel) :

  • Condamnation de la   décision de M. Garestier de fermer la piscine sous prétexte de sécurité  alors qu’aucun rapport ne l’avait prescrit. La seule raison était l’impasse financière dans laquelle s’est engagé M. Garestier avec l’accroissement des frais de sécurité – inefficaces.
  • Condamnation de l’attitude de M. Garestier qui, le 05 avril 2015, a abusé de notre confiance en faisant distribuer, dans notre dos alors qu’il nous invitait à une réunion sur le sujet,  un tract financé par nos impôts nous mettant en cause et mettant en cause son prédécesseur sans lui laisser la possibilité de répondre.
  • Condamnation de l’attitude de M. Garestier qui a refusé nos propositions :
    o   De créer une commission sur l’avenir de la piscine de Maurepas.
    o   De voter 500 000 € de crédits d’urgence.
    o   De voter 3 millions d’euros pour une première phase de travaux de  réhabilitation.
    Tous ces montants sont compatibles avec le budget de Maurepas.
  • Regret que M. Garestier n’ait pas négocié ce dossier lors de l’intégration de Maurepas à SQY (fin 2015) ni lors de la discussion des compétences facultatives de SQY début 2016. M. Garestier a laissé passer les trains…
  • Regret que cette question n’ait jamais été discutée avec nous.
  • Avec nous, la piscine serait encore ouverte à tous en toute sécurité.
    Retrouvez en rubriques SQY et conseil municipal nos comptes rendus des dernières séances.
  • Prochain conseil communautaire 10 novembre 2016.
  • Prochain conseil municipal le 15 novembre 2016.

Michel CHAPPAT 08 octobre 2016cropped-photo-blog1.jpg

 

Des nouvelles avant la rentrée

Bonjour à tous,

Il y a un mois nous vous informions de l’arrivée de 101 migrants envoyés par la préfecture en urgence au gymnase des Bessières sans explication sur les raisons de ce choix. La municipalité avait aussitôt diffusé un tract de protestation que nous avions critiqué.

Un mois après, ils ont été relogés ailleurs. L’association qui s’occupait d’eux – Habitat et Humanisme – a parfaitement joué son rôle de manière très professionnelle. L’équipe de M. Garestier (absent pour cause de congés) pourra méditer et revoir sa position initialement hostile. En effet aucun trouble particulier n’a été signalé du fait de leur présence. Certaines personnes et associations les ont aidés à passer ce cap difficile pour eux.

Nous nous réjouissons de ce bilan.

Nous reprendrons la semaine prochaine nos chroniques sur la vie locale.

Pour les personnes intéressées, nous avons publié dans les rubriques actualités, conseil municipal, intercommunalité, nos comptes rendus des séances des 20 et 28 juin 2016.

Pour  »En Avant Maurepas » le 21 août 2016. Michel CHAPPAT.

Maurepas contrainte d’accueillir des migrants

 Gymnase des Bessières

Nous avons été informés jeudi 21 juillet en soirée de la décision du Préfet d’Ile de France de réquisitionner un gymnase (celui des Bessières) à Maurepas pour y loger temporairement (un mois) une centaine de migrants issus d’Erythrée, du Soudan et d’Afghanistan.

Puis nous avons pris connaissance de la lettre d’information aux habitants par laquelle la municipalité ‘’maugrée’’ contre cette décision.

Il faut savoir que le Préfet a dû faire évacuer plus de 1200 migrants arrivés (on ne sait comment) à Paris et installés dans des conditions sanitaires déplorables sous le métro aérien dans le 19ième arrondissement. Il a donc dû rechercher en urgence des places sachant que les centres d’hébergement connus étaient remplis.

Pourquoi Maurepas ? Pourquoi une centaine (ce qui fait un ratio important pour 19.000 habitants  ? Aucune explication.

Maurepas avait-elle été sollicitée auparavant pour recenser les lieux propices à l’accueil ? Aucune information.

Effectivement, l’Etat pourrait motiver et expliquer un peu plus ses décisions. Et la municipalité faire preuve peut-être d’un élan plus marqué pour permettre l’accueil. Nous soulignons que les élus de permanence (M. Garestier étant absent) n’ont pas jugé utile de nous réunir pour faire le point. Nous l’avons donc fait sans eux… Et nous sommes rendus sur place.

L’Etat a confié à l’association (très professionnelle) ‘’Habitat et humanisme’’ le soin de fournir les articles d’hygiène et les repas ainsi que d’encadrer les personnes arrivées (des hommes de 25 à 40 ans). La sécurité civile a fourni les lits. La mairie les chaises, les tables et (sous contrainte) le bâtiment. Ce qui a permis à ces migrants très fatigués de prendre du repos.

Nous sommes devant un cas d’école. Tout le monde s’émeut en voyant la catastrophe humanitaire des noyés en traversant la Méditerranée. Tout le monde (surtout les croyants concernés) acquiesce quand le Responsable d’un Culte appelle à la solidarité universelle. On a reproché au Président Hollande d’avancer à pas trop comptés pour engager la France dans la solidarité paraissant traîner derrière la Chancelière allemande. Mais quand il s’agit de faire effort, certains oublient ces considérations pour laisser place à des attitudes négatives (nous éviterons de faire allusion au déluge de propos infâmants ayant circulé sur les réseaux sociaux).

Il faut faire effort de solidarité. Il faut accepter que la France contribue à accueillir, dans le cadre d’accords européens, ces personnes qui fuient leur pays car leur pays est martyrisé par des guerres cruelles et fratricides.

C’est une responsabilité universelle de la France. C’est aussi cela qui fait la grandeur de notre Pays. Tous les élus devraient faire front pour aller dans ce sens, laissant les rouspétances derrière eux. Mais il y a aussi nécessité de clarté et d’information.

Nous indiquons que toute personne qui souhaiterait apporter son soutien à ces migrants par des actes bénévoles qui les réconfortent peut venir au gymnase des Bessières rencontrer les responsables de l’association tous les jours à 17h.

Pour En-Avant-Maurepas Michel CHAPPAT. 23-07-2016.