FUSION MAUREPAS-COIGNIÈRES : C’EST FINI SITÔT COMMENCÉ

Nous vous avions alertés sur cette nouvelle fracassante annoncée le 09 avril dernier par MM. Garestier et Sevestre (à la presse avant même d’en informer les conseils municipaux).

Nous avions aussi dénoncé cette méthode brutale en estimant qu’un rappochement entre les deux communes présentait des avantages surtout pour Maurepas mais qu’une fusion ne peut réussir que par un accord gagnant-gagnant avec l’adhésion des populations et pas par des coups politiques qui ne visent que l’intérêt de carrière de certains élus.

Le résultat ne s’est pas fait attendre : M. Sevestre a perdu sa majorité sur ce dossier puisque seulement 9 conseillers municipaux de Coignières sur 27 l’ont suivi. Totalement désavoué par son conseil municipal et devant la mobilisation de la population, il a choisi de prendre un mois de  repos pour réfléchir.

Nous indiquons que nous qui connaissons bien M. Sevestre ne le reconnaissons plus depuis 2015 quand il a remplacé M. Henri Pailleux. Il apparaît être devenu la marionnette de M. Garestier, ce qui commence à provoquer des réactions vives à Coignières (sans compter son attitude exécrable à l’égard de son prédécesseur confirmée dans le communiqué de la mairie de Coignières vendredi 04 mai 2018)…

Nous joignons ci-dessous les remerciements du collectif opposé à la fusion.

Quant à Maurepas, le conseil municipal de mardi 02 mai 2018, convoqué dans la précipitation, a montré le vrai visage de l’équipe Garestier : un vote automatique, des informations manipulées et mensongères (nous sommes habitués) mais surtout des insultes : M. Le Gall à l’encontre de M. Ismaïla Wane et M. Burçon (qui – ayant la délégation aux écoles – devrait adopter une attitude plus déférente et correcte) à notre égard, en particulier à l’égard de Mme Florence Bary. Ces Messieurs qui nous ont habitués à de tels dérapages n’ont même pas la correction de respecter les femmes. Sous le regard passif et complice de M. Garestier et de ses colistiers sans exception !  Du joli !

A votre disposition pour évoquer ces sujets. L’élection municipale de 2020 arrive, celle où il faudra prendre les dispositions pour que Maurepas redevienne une ville à la vie heureuse et à la vie municipale sérieuse chassant la pratique de M. Garestier et de ses colistiers-colistières suiveurs et suiveuses.

Avec nous pour une ville conviviale et une politique responsable.

Vos élus : Michel CHAPPAT – Florence BARY – 06 mai 2018


 

 

 

FINANCES – FUSION DE NOS COMMUNES : PANIQUE À BORD

Quelle semaine historique , cette semaine de l’Annonciation ! Pour comprendre il faut l’analyser à rebours :

Le 11 avril 2018, le conseil communautaire de SQY vote le budget 2018. Il est confirmé que des efforts seront nécessaires car l’horizon financier s’assombrit . Pour surmonter ces difficultés, on n’envisage qu’une seule parade : grandir et intégrer d’autres communes – par exemple celles de la vallée de Chevreuse – pour former une communauté urbaine aux pouvoirs encore plus étendus que l’agglomération et mieux dotée financièrement par l’État, du moins pour le moment.

Le 10 avril 2018, le conseil municipal de Maurepas vote son budget 2018. Celui-ci se présente très tendu : les recettes ordinaires couvrent à peine les dépenses ordinaires et la dette. Le budget de Maurepas sera donc en déficit structurel dès 2019. M. Garestier a été alerté depuis longtemps, ce qui ne l’a pas empêché de s’engager dans des investissements lourds sans discernement et sans perspective financière (exemple : le dossier piscine) en tolérant des gaspillages (voir nos autres publications).

Le 09 avril 2018 , cette année célébration de la fête (chrétienne) de l’Annonciation, les maires de Maurepas et Coignières annoncent leur décision de fusionner les deux communes. Décision présentée aux élus des deux communes seulement après, dans un grand respect de la démocratie. Les élus l’ont donc appris par la Presse !

Que dire ? À nouveau, une orientation politique importante, non évoquée lors des élections, est décidée dans la précipitation, l’impulsivité et la brutalité, sans respect de la démocratie.

Notre position : On ne peut pas nier qu’il peut y avoir intérêt à rapprocher les deux communes. Nous avions déjà étudié un tel scénario il y a quelques années. Sur le plan administratif, c’est compliqué. Et sur le plan financier, c’est aléatoire en ce qui concerne les dotations de l’État, positif en ce qui concerne le ratio de logements sociaux pour Maurepas (le ratio de Coignières compense l’insuffisance de Maurepas et baissera donc la pénalité supportée par Maurepas). Sur le plan fiscal, la taxe foncière augmentera mécaniquement à Coignières (+70%) en quelques années et baissera de l’ordre de 2 à 3 points à Maurepas pendant la même période (principe de convergence des taux) pour des recettes globalement équivalentes.

Quand on s’engage dans une fusion, c’est pour la réussir. Or, cette réussite n’est possible que si les populations adhérent et y voient un intérêt. Gagnant – gagnant. On ne peut pas dire que les deux maires prennent les dispositions qu’il faut pour cela ! Au contraire ! À Coignières , c’est un vent de révolte qui s’est élevé suite à cette annonce (voir le cri d’indignation d’Henri Pailleux, le maire honoraire de Coignières ainsi que la pétition lancée par l’opposition au maire actuel de Coignières dans les liens ci-dessous).

Dans les propos entendus de M. Garestier, on se demande bien si cette initiative soudaine ne cache pas un vent de panique vu la dégradation de la situation financière et une combine en vue des élections municipales de 2020 pour servir sa carrière politique. Ce n’est pas le meilleur chemin pour réussir l’opération…

Et puis, sur un plan général, nous commençons à être lassés de cette agitation permanente sur l’organisation des collectivités locales , qui change perpétuellement sans qu’on voie un objectif clair avec une législation particulièrement confuse. Les services des communes concernées passent leur temps à travailler sur de nouvelles organisations plutôt que de se concentrer sur le meilleur service à rendre à la population.

Nous restons à votre disposition.

Vous pouvez lire nos deux tracts en cours de diffusion, le compte rendu du conseil communautaire du 06 mars 2018 et notre expression dans le bulletin municipal de mai  par les liens ci-dessous.

Avec nous pour une ville conviviale et une politique responsable

Vos élus : Michel CHAPPAT et Florence BARY. 16 avril 2018

 

 

 

 

 

 

Dernière minute 2018-04-06 v4

tract 2018-1 EAM.- v5.2018-03-29

Henri Pailleux 2018-04-09

Pétition NON à la fusion.Coignières-Maurepas

2018-04-15 Panique à bord – Expression de mai 2018

CR – Conseil communautaire du 06.03.2018

SOLIDARITÉ CONTRE LE TERRORISME

Le vendredi 23 mars, un terroriste a lâchement assassiné 4 personnes dans l’Aude et blessé plusieurs autres. Nos pensées vont vers ces blessés, ces morts et à leurs familles.
Nous tenons à nous associer au recueillement national et à saluer le courage et l’héroïsme du colonel Beltrame qui n’a pas hésité à affronter le terroriste au prix de sa vie en sauvant celle d’une personne retenue en otage.

Nous exprimons aussi notre solidarité à la communauté juive après l’assassinat de Mireille KNOLL ainsi qu’à sa famille. Nous ne pouvons qu’être révoltés devant cette barbarie antisémite que nous devons combattre et éradiquer.

Piscine au privé et police intercommunale : nous disons clairement NON

  1. PISCINE : Après avoir renoncé à faire prendre en charge la nouvelle piscine de Maurepas par SQY en mai dernier, M. Garestier précipite le mouvement. Il comprend que le compte à rebours pour les municipales de 2020 l’y oblige. Et pourquoi pas faire de ce projet un projet électoral ?… La tentation est bien là !
    1. Commission des services publics locaux (obligatoire) réunie dans la précipitation..(RAPPEL : nous avions demandé la création d’une commission de travail sur la piscine en avril 2015 : refus net de M. Garestier..).
    2. Convocation du conseil municipal dans la précipitation pour se prononcer sur un rapport de présentation et sur la concession du projet au privé pour 25 ans..
    3. Seul point positif : le principe d’une participation de Coignières et Élancourt au projet.
    4. Gros points négatifs : aucun cadrage financier; un rapport erroné et incomplet qui induit le conseil municipal en erreur; une approche juridique très très fragile
    5. M. Garestier fait croire, dans une illusion aveugle et irresponsable, que ces dispositions ne coûteront rien à Maurepas, sans aucune étude sérieuse, sans aucune référence sérieuse. (Nous avons trouvé quelques cas qui se sont très mal terminés pour les communes concernées).
    6. NOUS DISONS NON :  le travail préparatoire est orienté et manque de sérieux. La position de M. Garestier fait courir des risques financiers très sérieux pour l’avenir de MAUREPAS. Il est indispensable de traiter plus sérieusement le projet de la municipalité qui pèsera plus de 45 millions d’euros au total sur 25 ans..
    7. Nous soumettrons les délibérations à la censure des juridictions compétentes.
    8. Nous proposerons un autre projet aux maurepasiens.
    9. Nous considérons que c’est aux maurepasiens de trancher démocratiquement lors de l’élection municipale de 2020.
  2. Police intercommunale : Comme il l’avait annoncé lors des vœux, M. Garestier fusionne la police municipale de Maurepas avec celle de Coignières, avant la fusion avec celle d’Élancourt.
    1. Cette décision est pour nous la preuve de l’échec de la politique de sécurité de M. Garestier: depuis deux ans, le nombre des effractions et des agressions a explosé à Maurepas. Conclusion de M. Garestier : il faut augmenter les effectifs de police et, alors qu’il avait fermé la piscine pour financer la police municipale , il fait illusion à nouveau en fusionnant avec Coignières.
    2. Nous disons NON : la sécurité c’est la responsabilité du Maire et pas d’un duo ou d’un trio de Maires, dont on devine très bien qui serait le vrai Chef à terme si la fusion avec Élancourt devenait effective.
    3. Sur ce sujet sensible aussi, nous ferons des propositions pour une autre politique de sécurité plus efficace à Maurepas et pour une redéfinition des missions de notre police.

Rejoignez nous pour une ville conviviale et une politique responsable ! En route pour 2020.

Ci-dessous les liens pour les comptes rendus des conseils (Maurepas et SQY) et pour notre expression de mars 2018.

Pour En-Avant-Maurepas

Michel CHAPPAT – Florence BARY. 03-03-2018              

‘espoir pour demain – Expression de mars 2018

CR – Conseil municipal du 31 janvier 2018

CR – Conseil municipal du 13 février 2018

CR – Conseil communautaire du 16.02.2018