Archives de catégorie : Associations

Maurepas et la rentrée : Fini le Café de la Plage ?..

Adieu au café de la Plage : Oui, la tradition ne se perd pas : pendant l’été, la municipalité de M. Garestier a pris – en catimini – la décision d’en finir avec le Café de la plage – sous couvert de mutualisation – le mot sacré ! – et de faire bouger la Boutique d’Information pour les Jeunes BIJ. Bien entendu, aucune discussion ! Aucune information au conseil municipal de juin ! La casse continue.

Il faut dire que, depuis 2014 l’activité jeunesse s’est étiolée comme neige au soleil et l’animation de ce haut lieu pour la jeunesse aussi… Rappelons nous que Zaz et M (Mathieu Chédid) y ont fait leurs débuts et que Djamel Debbouze est venu inaugurer le nouveau café en 2013.

Il se passe toujours quelque chose à Maurepas. L’inconvénient est que ce quelque chose est toujours du négatif quand cela vient de M. Garestier…

Ecole de l’AGIOT : Nous disons NON ! Nous vous avons alertés sur le projet de refonte de l’école de l’Agiot. Nous avons pris là aussi une position d’opposition à ce projet qui réduit les espaces pédagogiques de 700 m. Voilà un projet d’avant garde qui n’est pas très rassurant pour l’avenir et l’attrait du quartier alors que notre ville disposait de grands espaces pour l’éducation de nos enfants !.. M. Garestier a décidé de les réduire.

Il est bien dommage que M. Garestier qui – s’il s’y entend en propagande politique – par contre ne connaît strictement rien à l’éducation des enfants  impose des choix ineptes et dangereux – bien entendu sans aucune discussion préalable.

Les conseils : SQY et Maurepas : Vous trouverez ci-dessous les liens pour lire nos comptes rendus du conseil municipal et du conseil communautaire de juin au cours duquel la majorité de droite a encore sévi sur le dossier eau avec un coup fourré pour nous éliminer de l’accès aux dossiers.

Nos positions sont souvent très critiques à l’égard de la politique suivie tant à Maurepas qu’à SQY.  On pourrait croire que nous exagérons… Eh bien NON : cette majorité de droite est sectaire et le montre à chaque séance à Maurepas ou à SQY. Elle abuse en permanence des situations avec un goût prononcé pour éviter le débat démocratique. Et pour rejeter toute proposition issue de l’opposition.

Que d’énergie gâchée ! Que d’occasions manquées pour le territoire !…

Nous vous souhaitons une agréable rentrée. Et vous donnons rendez-vous à nos réunions mensuelles ou sur le marché chaque semaine.

Amicalement .

Pour  »En-Avant-Maurepas »

Michel CHAPPAT 30-08-2017    

Conseil municipal du 30 juin 2017-CR

Conseil communautaire du 29.06.2017-CR

2017-08-15 Questions sur les grands projets du territoire – Expression de septembre 2017

Maurepas à nouveau contrainte d’accueillir des migrants

Nous avons été informés hier de la décision du Préfet d’Ile de France de réquisitionner à nouveau le gymnase des Bessières (en fait la salle des fêtes après discussions…) pour y loger temporairement (deux semaines) une centaine de migrants.

Maurepas a montré cet été que, malgré les réticences, elle était capable d’accueillir dans l’urgence ces personnes en difficulté. Maurepas montre chaque jour que ses familles sont capables d’accueillir des migrants dans de bonnes conditions et à titre volontaire.

Mais une question subsiste : Pourquoi Maurepas est elle choisie dans ces conditions par la préfecture ? Pourquoi une centaine (ce qui fait un ratio très important pour 19.000 habitants)  ? Aucune explication du préfet.

Pourquoi l’effort de solidarité n’est-il pas partagé dans les Yvelines (aucune réquisition à Elancourt, à Rambouillet ou à Montigny le Bretonneux…) ? Aucune explication de la préfecture.

Qu’ont fait les services de l’Etat et les préfets depuis juillet ? Visiblement RIEN, ce qui est scandaleux. Scandaleux de traiter les migrants de la sorte, dans la panique, dans l’impréparation la plus totale. Scandaleux de prendre Maurepas comme variable d’ajustement (comme on dit) pour compenser l’incurie des services de l’Etat. Scandaleux qu’il n’existe dans les Yvelines et en Ile de France aucun recensement de lieux d’hébergements pour accueillir ces migrants en grande difficulté notamment l’hiver.

Nous condamnons cette attitude brutale, précipitée, improvisée de l’Etat (préfets de région et des Yvelines). Les migrants ne le méritent pas. Maurepas ne mérite pas l’image qu’on fait d’elle.

Nous apprenons aussi que l’association (très professionnelle) ‘’Habitat et humanisme’’ qui avait la charge de l’opération en juillet n’a pas été retenue cette fois-ci. Rappelons que l’association retenue a le soin de fournir les articles d’hygiène les lits et les repas ainsi que d’encadrer les personnes arrivées . La mairie les chaises, les tables et le bâtiment. Ce qui permettra à ces migrants très fatigués de prendre du repos et de ne pas être exposés aux intempéries.

Il faut faire effort de solidarité. Il faut accepter que la France contribue à accueillir, dans le cadre d’accords européens, ces personnes qui fuient leur pays car leur pays est martyrisé par des guerres cruelles et fratricides. Mais toute opération de ce type doit être réalisée dans l’ordre et pas dans l’improvisation scandaleuse que nous affiche la préfecture.

Nous indiquons que toute personne qui souhaiterait apporter son soutien à ces migrants par des actes bénévoles qui les réconfortent peut venir à la salle des fêtes rencontrer les responsables de l’association tous les jours à 17h.

Pour En-Avant-Maurepas. 04-11-2016.

La rentrée : les écoles et le forum des associations

C’est devenu une tradition ; la rentrée des associations avec le Forum est concomitant avec la rentrée des classes.

La rentrée des classes s’est passée sans difficulté signalée avec une légère progression des effectifs confirmée depuis quelques années ce qui est une bonne nouvelle pour la commune.

Le Forum des associations a été l’occasion de rencontres très conviviales. Nous avons visité tous les stands. Un point noir : le stand des nageurs vide pour cause de fermeture de la piscine. Autre désagrément : cette année était l’occasion de fêter les 25 ans de ce rendez-vous annuel. Aucune allusion à G. Mougeot ni aux autres créateurs de ce Forum, les offices municipaux supprimés par M. Garestier et leurs anciens présidents. Cette façon de faire : rupture sectaire avec le passé et mépris de ce qui a été patiemment construit est bien la marque de fabrique de l’équipe municipale actuelle. Dommage !…

Vous trouverez ci-dessous le tract que nous diffusons dans toute la ville en coopération avec l’association  »Maurepas-Alternative » (cliquer sur le lien).

Bonne reprise dans vos activités. Bien amicalement,

Pour  »En Avant Maurepas » Michel CHAPPAT le 04 septembre 2016.

Tract Forum des Associations 2016-08-25

Maurepas contrainte d’accueillir des migrants

 Gymnase des Bessières

Nous avons été informés jeudi 21 juillet en soirée de la décision du Préfet d’Ile de France de réquisitionner un gymnase (celui des Bessières) à Maurepas pour y loger temporairement (un mois) une centaine de migrants issus d’Erythrée, du Soudan et d’Afghanistan.

Puis nous avons pris connaissance de la lettre d’information aux habitants par laquelle la municipalité ‘’maugrée’’ contre cette décision.

Il faut savoir que le Préfet a dû faire évacuer plus de 1200 migrants arrivés (on ne sait comment) à Paris et installés dans des conditions sanitaires déplorables sous le métro aérien dans le 19ième arrondissement. Il a donc dû rechercher en urgence des places sachant que les centres d’hébergement connus étaient remplis.

Pourquoi Maurepas ? Pourquoi une centaine (ce qui fait un ratio important pour 19.000 habitants  ? Aucune explication.

Maurepas avait-elle été sollicitée auparavant pour recenser les lieux propices à l’accueil ? Aucune information.

Effectivement, l’Etat pourrait motiver et expliquer un peu plus ses décisions. Et la municipalité faire preuve peut-être d’un élan plus marqué pour permettre l’accueil. Nous soulignons que les élus de permanence (M. Garestier étant absent) n’ont pas jugé utile de nous réunir pour faire le point. Nous l’avons donc fait sans eux… Et nous sommes rendus sur place.

L’Etat a confié à l’association (très professionnelle) ‘’Habitat et humanisme’’ le soin de fournir les articles d’hygiène et les repas ainsi que d’encadrer les personnes arrivées (des hommes de 25 à 40 ans). La sécurité civile a fourni les lits. La mairie les chaises, les tables et (sous contrainte) le bâtiment. Ce qui a permis à ces migrants très fatigués de prendre du repos.

Nous sommes devant un cas d’école. Tout le monde s’émeut en voyant la catastrophe humanitaire des noyés en traversant la Méditerranée. Tout le monde (surtout les croyants concernés) acquiesce quand le Responsable d’un Culte appelle à la solidarité universelle. On a reproché au Président Hollande d’avancer à pas trop comptés pour engager la France dans la solidarité paraissant traîner derrière la Chancelière allemande. Mais quand il s’agit de faire effort, certains oublient ces considérations pour laisser place à des attitudes négatives (nous éviterons de faire allusion au déluge de propos infâmants ayant circulé sur les réseaux sociaux).

Il faut faire effort de solidarité. Il faut accepter que la France contribue à accueillir, dans le cadre d’accords européens, ces personnes qui fuient leur pays car leur pays est martyrisé par des guerres cruelles et fratricides.

C’est une responsabilité universelle de la France. C’est aussi cela qui fait la grandeur de notre Pays. Tous les élus devraient faire front pour aller dans ce sens, laissant les rouspétances derrière eux. Mais il y a aussi nécessité de clarté et d’information.

Nous indiquons que toute personne qui souhaiterait apporter son soutien à ces migrants par des actes bénévoles qui les réconfortent peut venir au gymnase des Bessières rencontrer les responsables de l’association tous les jours à 17h.

Pour En-Avant-Maurepas Michel CHAPPAT. 23-07-2016.

Conseil communautaire du 26 mai 2016

Compte rendu du conseil communautaire de jeudi 26 mai 2016

Affaire aurore BERGER : un nouvel incident de séance provoqué par Michel LAUGIER.

Suite à l’affaire Baupin, Aurore BERGER, élue LR de Magny les hameaux, avait fait l’objet de remarques et quolibets d’un goût plus que douteux inélégant et lourdingue de style gros beauf. Elle a donc pris la parole pour remercier les personnes qui l’avaient soutenue, dont les élus de gauche, et regretté que les auteurs de ces dérapages verbaux n’aient eu aucun geste à son égard. Michel LAUGIER a ensuite dit quelques mots de soutien et rappelé la nécessité d’éviter des comportements inacceptables. Ses propos auraient été applaudis s’il n’avait cru bon d’attaquer la gauche en des termes grossiers et inacceptables faisant l’amalgame avec DSK. Guy Malandain s’est levé très offusqué d’une telle déclaration. La plupart des élus de gauche ont quitté la séance. J’ai choisi de rester en intervenant pour soutenir les propos de Guy Malandain et regretter ceux, inadmissibles et irrespectueux, de M Laugier. Depuis le début de l’année et son élection à la présidence Michel LAUGIER ne tient pas son rang avec la dignité et la sérénité attendues.

CODESQY : Mise en place.

Le CODESQY (comité de développement économique de Saint Quentin en Yvelines – consultatif) comprend 4 collèges (Entreprises – associations – personnes qualifiées – habitants). Nous avons demandé et obtenu l’égalité d’effectifs de chacun de ces collèges. Le président de l’agglomération nomme le collège des entreprises, la moitié des personnes qualifiées. Chacun des 12 maires nomme 2 personnes pour les collèges associations et habitants et une personne qualifiée. Nous avons demandé qu’un certain ‘’panachage’’ soit respecté (sans grand espoir…).

Notre vote : Pour.

Projet de territoire : lancement.

Mme Kollmannsberger, maire de Plaisir, est en charge de ce dossier. Un grand projet de territoire manque vraiment à l’agglomération surtout dans le périmètre actuel. J’ai demandé que les représentants de l’opposition municipale de Maurepas soient consultés, vu le style de gouvernance actuel de M. Garestier. C’est indispensable que l’ensemble des forces politiques locales puissent se faire entendre.

Notre vote : pour.

Subventions : soutien au développement économique et insertion.

Autant nous soutenons les aides aux initiatives économiques autant nous regrettons que les aides à l’insertion aient été réduites, par exemple pour INSERPRO ou l’AFIJ.

Notre vote : Pour Initiative SQY et les 4 autres associations. Abstention pour les subventions d’insertion en baisse.

 

PLUI : Plan local d’urbanisme intercommunal :

Il s’agissait d’approuver le PLUI sur le territoire des 7 anciennes communes de St Quentin en Yvelines. Ce PLUI pose des questions qui intéressent Maurepas en ricochet (par exemple l’impact de la construction du quartier des bécanes à La Verrière. Mais il rend aussi constructible les emprises réservées pour A12 (qui a disparu du schéma directeur régional). J’ai défendu l’amendement présenté par Guy Malandain (qui avait quitté la salle – voir plus haut) pour garder ces emprises inconstructibles par précaution. L’amendement ayant été rejeté, j’ai voté contre ce PLUI.

Notre vote : contre.

Subvention au club des nageurs de Saint Quentin en Yvelines :

10.000 € pour ce club de Maurepas qui a dû cesser ses activité suite à la décision de M. Garestier de fermer al piscine de Maurepas, entraînant le licenciement d’une quinzaine de personnes et un coût catastrophique pour le club. Grâce à cette subvention qui s’ajoute à celle de Maurepas, les finances du  club sont assainies.

Notre vote : Pour.

Diverses mesures techniques de gestion :  Nos votes : Pour.

Maurepas : l’actualité

La fête perturbée : Ces derniers jours, la fête foraine a été perturbée par une bande de jeunes gens visiblement mal intentionnés et présents à Maurepas pour casser.La police municipale était absente et les élus n’ont réagi que tardivement. Bel exemple d’inefficacité malgré l’effort budgétaire…

La cérémonie commémorant le 19 mars 1962, date du cessez le feu fixé par les accords d’Evian et devant mettre fin à la guerre d’Algérie est boycottée par M. Garestier. Nos anciens combattants sont maltraités et méprisés  à tel point qu’ils n’ont pas eu le droit de vous informer dans le bulletin municipal qui est devenu un support de propagande personnelle de M. Garestier payée par nos impôts.

Loto réussi samedi dernier : le comité des fêtes (ou ce qu’il en reste après que M. Garestier l’a dépouillé de presque tout) a organisé avec des amis d’En-Avant-Maurepas un loto pour les enfants de Maurepas. Occasion de se retrouver dans la convivialité. Là aussi, refus de M. Garestier d’insérer une annonce dans le bulletin municipal.

Harcèlement moral à la mairie ? C’est ce qu’on peut comprendre de la condamnation décidée par la Justice à l’encontre de la mairie à la demande d’un cadre mis  »au placard ». M. E Le Gall premier adjoint en charge du personnel nous a donné des leçons de  »management » depuis son élection. Avec cette deuxième condamnation, il devrait changer de méthode et retourner à l’école… Depuis mars 2014, l’ambiance est lourde et pesante à la mairie, le personnel vivant dans la peur d’être déplacé ou sanctionné… Un régime de terreur rampante bien dans le style de la politique municipale actuelle!

Rappel : le conseil municipal se réunira le 29 mars 2016 pour examiner le budget 2016. Nous interviendrons à nouveau sur le dossier piscine : où sont passés les 700 000 € d’économies de fonctionnement suite à sa fermeture ? C’est maintenant l’aveu que cette fermeture était un vrai coup monté par M. Garestier et son équipe pour masquer l’impasse financière dans laquelle ils nous ont plongés.

Pour  »En Avant Maurepas » , le 13 mars 2016.

Michel CHAPPAT

Télécharger : le Courrier à la population du Président du comité FNACA – Claude Dumur

L’ACTUALITE 2015

PISCINE et INTERCOMMUNALITE :

Les deux derniers conseils municipaux ont été très importants : à l’ordre du jour, une nouvelle suppression de service, le feuilleton piscine, les premiers écueils de l’intercommunalité à Saint Quentin en Yvelines.

NOTRE PISCINE : Le conseil municipal a entendu le rapport commandé par la mairie sur l’avenir de la piscine. Des points très intéressants :

  • Il est démontré le besoin pour une piscine à Maurepas. Ceux qui, dans la foulée de M. Garestier, ont annoncé la fin de la piscine à Maurepas sont désavoués par la situation.
  • La structure de la piscine, certes âgée, est encore solide. Là encore, M. Garestier est désavoué par les experts (c’était la même position dans les trois précédents rapports dont les conclusions ont été savamment déformées).
  • Il est nécessaire de procéder à une réhabilitation lourde pour des raisons réglementaires et techniques.
  • Garestier conclut à la destruction de l’actuel équipement et à la reconstruction au même endroit. Le coût est estimé à plus de 20 millions d’euros. A ce prix combien faudra-t-il encore de services supprimés, de subventions réduites, de postes supprimés pour financer ??!!
  • NOUS DISONS NON : LA PISCINE PEUT ÊTRE RENOVEE AUX NORMES POUR 10 MILLIONS. Nous avons visité des équipements nautiques comparables à celui de Maurepas qui ont été très bien réhabilités pour ce prix. NON AU GASPILLAGE ! NON A LA CASSE SOCIALE ET CULTURELLE ! NOUS GARDERONS L’ŒIL.
  • Rappelons que le montage photo qui montre ‘’d’énormes’’ points de rouille est une supercherie: ces endroits rouillés ne sont pas plus grands qu’une page de cahier scolaire. Plutôt que de fermer brutalement notre piscine, M. Garestier aurait dû faire réparer. Il a refusé nos propositions d’un crédit d’urgence de 500 000 €, d’une inscription budgétaire de 3 millions d’euros pour une première tranche.
  • Cette décision de fermeture brutale et hâtive a mis en difficulté les associations utilisatrices, notamment le club de nageurs (en déficit et proche de la faillite). Elle a entraîné une quinzaine de suppressions d’emplois, de chômeurs. Sans compter le préjudice social.

INTERCOMMUNALITE : SCANDALE : RAPT SUR VOTRE ARGENT:

  • Nous vous avons alertés sur cette loi scélérate qui autorise les conseils municipaux à évincer des opposants élus en 2014 au suffrage universel dans les conseils communautaires. Sous François Hollande, sous François Hollande !!! . Ainsi à Coignières, Didier Fischer (PS) a été éliminé par la majorité UMP de M. JP Sevestre (successeur de M. Pailleux)…
  • A Maurepas, nous avons évité le pire. Michel CHAPPAT a été élu avec les 8 voix de l’opposition. Pour la majorité, iront à St Quentin en Yvelines : G Garestier, Myriam Debucquois, Erwann Le Gall, Véronique Rocher et Sylvestre Dognin. Pas de surprise. Michel CHAPPAT y représentera seul 51 % de la population !!!…
  • Mais un autre point suscite l’indignation: c’est la dissolution précipitée du SIAC (syndicat intercommunal d’assainissement) au mépris des plus élémentaires règles de la comptabilité et de l’administration publiques. A la bonne habitude de M. Garestier , on supprime tout brutalement et on voit après.
  • Dans le cas du SIAC, c’est beaucoup plus grave. La trésorerie du SIAC de 1,5 MILLIONS D’EUROS disparaît au profit de la CASQY, sans aucun engagement, sans aucune précision. C’est Michel CHAPPAT qui a débusqué le lièvre. M. Garestier et son entourage ne s’en étant même pas préoccupés !! Voilà l’argent des maurepasiens et des coigniériens qui est donné (en cadeau ???!!! en gage ?!!) à la CASQY ce qui lui permettra de se désendetter immédiatement de la même somme, à nos frais.
  • Le sort du SIAEP (le syndicat de distribution d’eau potable) va suivre avec une trésorerie équivalente.
  • Comme nous ne pouvons faire confiance à la préfecture qui nous habitue à des pirouettes indignes et illégales sur ce dossier de l’intercommunalité (c’est vrai aussi ailleurs, voir Marseille…), nous avons décidé de déférer en annulation tous ces actes illégaux et scandaleux. Nous saisirons aussi la Cour des Comptes de la Nation.
  • Du travail bâclé par des incompétents !! Voilà où mène le sectarisme et le repli sur soi de M. Garestier.

LE MARCHE DE NOËL : accident à la patinoire !

  • Les maisonnettes de la place de la mairie n’ont pas eu le succès attendu.
  • La mini patinoire n’a pas eu non plus le succès espéré. Il faut déplorer un accident. Une fois de plus, M. Garestier fait fausse route pour la sécurité : beaucoup de dépenses inefficaces mais beaucoup d’inattention et d’irresponsabilité. On le voit dans ce malheureux épisode.
  • Les animations de Noël sont réduites à la portion congrue. Rappelez-vous : jusqu’en 2013 les démonstrations sous la halle du marché couvert, la descente très attendue du Père Noël pour les petits, les chants en plein air. Il y avait foule. Aujourd’hui, on voit surtout les élus et leurs familles. Maigre résultat !
  • Mais M. Garestier ne s’oublie pas. Propagande renforcée avec une promenade ridicule en calèche…

Divers :

  • Outre le club des nageurs, une autre association est en grave difficulté : ‘’Maurepas entraide’’ dont l’action est saluée par tous. Mais les coupes sombres et arbitraires de la municipalité découragent les animateurs bénévoles. A force de tirer sur la corde, la corde casse. N’hésitez pas à les aider directement ou indirectement.
  • Le conseil municipal ne se réunit actuellement qu’avec 32 membres au lieu de 33, l’équipe de M. Garestier ne comportant (temporairement ?) que 24 membres au lieu de 25.
  • Encore un service supprimé : l’espace emploi (situé à côté du CCAS) est supprimé et ses ’’restes’’ transférés au Relais Marianne au quartier des Friches.
  • Au quartier des Friches, quelle idée que cette espèce de mur d’enceinte en pierres !

2016

Nous souhaitons à toutes les maurepasiennes et à tous les maurepasiens d’excellentes fêtes de fin d’année.

Et à bientôt pour défendre vos intérêts avec encore plus de vigueur.

Pour ‘’En Avant Maurepas’’. Michel CHAPPAT le 23 décembre 2015

En-Avant-Maurepas

Bonjour à toutes et à tous,

Un site rénové : Durant l’été, nous avons mis un peu d’ordre sur notre site en gardant son image. De cette page d’accueil, où nous dirons régulièrement un mot d’actualité, vous pourrez vous diriger vers des rubriques spécialisées pour savoir qui nous sommes, pour connaître notre position sur les sujets locaux, pour prendre contact avec nous et nous questionner (vous êtes assurés d’obtenir une réponse).

La rentrée : Aujourd’hui est jour de rentrée scolaire, apparemment réussie. Nous voudrions à cette occasion souhaiter courage, joie et réussite à tous les enfants qui rentrent en classe. Bon courage aux parents.

Une satisfaction : Nous voulons aussi vous exprimer une satisfaction sur l’organisation à Maurepas des rythmes scolaires.
Nous vous avions fait part de notre perplexité sur cette réforme mais nous considérions néanmoins qu’il fallait y mettre les moyens pour qu’elle bénéficie au mieux à nos enfants.
La municipalité avait été sourde à nos demandes. Mais, grâce à la pression que nous avons exercée et grâce à l’action des parents, le conseil municipal adopté fin juin un PEDT (projet éducatif territorial) avec une année de retard. Nous serons vigilants quant à son application, mais ce PEDT est un premier dégel de l’action municipale en faveur des enfants.

C’est reparti : notre association restera d’une part à l’écoute des maurepasiens et d’autre part très vigilante sur l’action de la municipalité (avec qui il est pratiquement impossible de travailler, vu le mépris qu’elle affiche à notre égard – voir par exemple les derniers avatars sur les difficultés pour l’expression libre et les complications nouvelles pour le droit de réunion libre des associations).
De nombreux dossiers importants nous occuperont : l’avenir de la piscine; l’intégration ou non à Saint Quentin en Yvelines; les finances municipales et les impôts; les associations; l’efficacité réelle de la police municipale; etc..etc..

Nous vous souhaitons une très bonne reprise.

Avec nos amitiés,

Pour En-Avant-Maurepas le 01 septembre 2015.

Michel CHAPPAT.

LETTRE OUVERTE AUX ASSOCIATIONS

LETTRE OUVERTE AUX ASSOCIATIONS : MAUREPAS TOURNE MAL

 

Aux élections municipales de 2014 nous vous avions dit notre engagement : la continuité dans le progrès pour soutenir les associations et la vie associative. Mais Maurepas a préféré changer. Faisons un premier bilan.

D’abord, le style et le climat : d’une situation de respect mutuel, nous sommes passés à un climat de tension où le passé est systématiquement critiqué sans ménagement, dans le mensonge et l’aveuglement vengeur.

  1. GARESTIER A ORGANISE A GRANDS FRAIS UN ‘’GRENELLE DES ASSOCIATIONS’’: Résultats:

Subventions diminuées sans règle précise : certaines sont très fortement diminuées d’autres augmentées d’autres reconduites. Aucune explication n’a été donnée ni à vous ni au conseil municipal. Nous avons voté contre.

Accès plus difficile aux salles et aux équipements publics. Pourquoi ?

Suppression des offices municipaux qui avaient un rôle de lien social et convivial entre tous, prenaient des initiatives en faveur du sport, de la culture et des loisirs et qui permettaient à des personnes d’opinions différentes de se réunir pour la bonne cause (M. Garestier leur a coupé les vivres après s’être engagé pendant la campagne électorale à les soutenir). La seule explication est strictement politicienne : les dirigeants des offices (élus par l’assemblée générale) n’avaient pas la bonne étiquette politique supposée. Cela tranche avec le passé. Et la maison des associations, où est-elle ?

 

N’oublions pas l’épisode lamentable concernant le club de tennis pour lequel M. Garestier a osé insinuer que ses prédécesseurs avaient conduit une politique de laxisme. Aucune preuve, aucun élément. Que des accusations mensongères sur le dos du sport et de l’esprit associatif. Nous avons protesté en conseil municipal ; nous n’avons pas été entendus. Toutes nos propositions pour sortir de l’ornière ont été rejetées. Beaucoup d’eau sale pour rien au final. Le tennis a été montré du doigt et menacé pour rien. Voilà le style Garestier.

La politique pour la jeunesse est bafouée :

Les rythmes scolaires. On peut être contre une réforme. Mais, quand la décision est prise, on doit l’appliquer au mieux pour les enfants. Or, M. Garestier a choisi la politique du pourrissement : à ce jour rien n’a été fait et nos enfants sont laissés en errance dans les cours d’école. C’est inacceptable.

Les colonies de vacances sont supprimées. Les centres de loisirs réduits l’été.

Enfin la piscine : M. Garestier a choisi la polémique pour la fermer : POURQUOI ?

Début Avril M. Garestier informait dans un tract financé par nos impôts qu’il décidait de fermer la piscine pour des raisons de sécurité. Rien n’aurait été fait depuis 40 ans ! Il précisait de plus que l’Opposition municipale (nous) était d’accord. Mensonge car il ne nous en avait même pas parlé quand le tract est sorti. M. Garestier aurait dû rechercher un consensus avec tous. Il a choisi la voie du mépris, du mensonge, de l’affrontement…

La Vérité sur la piscine :

La piscine a fait l’objet d’un suivi permanent par les services de la commune. Leurs priorités, notamment pour la sécurité, ont été toujours inscrites dans les budgets. Ce fameux rapport de 2009 leur était destiné pour programmer l’entretien. La piscine a bénéficié de travaux lourds en 1990, 1999 et 2011 (Café de la Plage).

La piscine de Maurepas ne menace pas ruine !

Aucun rapport n’est alarmant. Aucun ne demande de fermer la piscine. Aucun ne signale un défaut de structure contrairement aux inepties entendues au conseil municipal. Des travaux d’entretien avaient été étalés jusqu’en 2013.

Mais M. Garestier, sitôt élu, n’a inscrit aucun crédit en 2014 et seulement 30 000 € en 2015 !

 

La piscine peut et doit être rénovée, et vite ! Nous avons proposé une ouverture de crédits de 500 000 € au budget 2015 pour engager un programme de rénovation : refusé. Nous avons aussi proposé qu’une commission spéciale examine le devenir de notre piscine, sans polémique ni ostracisme.

Nous exigeons un programme de rénovation de 3 millions d’euros.

Sachez que notre attachement aux associations est intact ainsi que notre détermination devant les dégâts actuels.

La vie associative, ce n’est pas qu’un engagement électoral, c’est une implication de tous les jours.

Avec nos cordiales salutations.

Pour une ville apaisée et une politique responsablewww.en-avant-maurepas.fr

Contactez vos élus Michel CHAPPAT et Florence BARY-SCHWARTZMANN contact@michelchappat.fr

Arrêt des Offices Municipaux et du Comité des Fêtes de Maurepas

Mesdames, Messieurs, chers Amis,
A peine huit jours après les rassemblements d’Unité nationale, Monsieur Garestier a bien vite abandonné cette unité en annonçant l’arrêt du Comité des Fêtes de Maurepas après celui des Offices Municipaux Sports et Loisirs, Culture.
Ses explications qu’il indique ‘’assumer’’ sont on ne peut plus claires :
1) Ils ne servent à rien (merci pour les élus d’association bénévoles qui s’en occupent…).
2) Il faut faire autrement que les prédécesseurs…
3) Ils sont dirigés par d’anciens élus et des personnes qui ne sont pas de son bord politique.
4) Il ajoute que la suppression des Offices municipaux est issue de ce fameux ‘’Grenelle’’ des associations du 19 octobre dernier, auquel on nous a refusé d’assister en auditeurs. Mais il faut savoir que seuls deux personnes représentant des associations non membres des Offices (le Lyons Club et la Croix Rouge) ont émis un avis négatif sur ceux-ci !…
Les Offices municipaux, créés dans les années 80, avaient l’un et l’autre un rôle de lien social : relais entre la mairie et les associations (sports d’un côté ; culture et loisirs de l’autre) ; ils étaient animés par des bénévoles (certes, certains sont retraités, il y a d’anciens élus… et alors ?). Ils permettaient des discussions, hors enjeux politiques et municipaux, entre des personnes qui ne pensent pas la même chose mais qui sont attachées, les unes à la pratique du sport, les autres à l’expression culturelle, à l’ouverture aux loisirs et à l’animation de la ville. Ils permettaient aussi d’identifier des problèmes qui pouvaient avoir échappé à l’action municipale et aux services communaux.
Depuis 30 ans, avec toutes les municipalités, ils avaient joué un rôle positif dans la Commune et étaient reconnus.
C’est cette action là, ce lien social là que M.Garestier et son équipe ont décidé de casser pour prendre la main au mépris d’une véritable concertation : dorénavant pour les associations, soit on plait et on sera subventionné, soit on déplait et on sera écarté ou moins subventionné.
C’est précisément cela que nous avions rejeté lors de la dernière campagne électorale. C’est cela qui risque d’arriver avec M. Garestier. C’est effectivement le contraire de notre pratique pendant 25 ans avec Georges Mougeot. Voilà le vrai changement qui apparait.
Le Comité des Fêtes organisait – à titre bénévole – les vide-greniers, les brocantes mensuelles et les festivités ludiques du 14 juillet comme l’Office municipal des Sports organisait à l’automne le cross de Maurepas. Tout ceci est repris en main par la mairie avec les conséquences que nous découvrirons.
Monsieur Garestier a bien caché son jeu et le fond de ses intentions. Il est engagé, avec son équipe, dans une entreprise, de casse des structures de concertation municipale, de rupture d’une politique apaisée et équitable. Sur ce plan comme sur d’autres, il a engagé la Commune dans une période d’appauvrissement citoyen, culturel et, nous le verrons plus tard, financier.
Nous, nous avons toujours été partisans de laisser ce qui fonctionnait bien, quelles que soient nos appréciations sur la couleur politique supposée des responsables. Cette époque de tolérance est maintenant révolue.
Au moment même où notre pays a besoin de concorde, de réflexion et de concertation, cette nouvelle orientation de la politique municipale nous semble néfaste à l’intérêt de nos concitoyens.
Nous vous laissons le soin de diffuser votre avis, de le manifester. Nous sommes à votre disposition pour en débattre. Vous pouvez aussi nous rejoindre.
Avec nos salutations amicales.
Pour ‘’En Avant Maurepas’’.
Michel CHAPPAT