Archives mensuelles : juillet 2018

Quelle privation de voir notre piscine fermée !…

Eh oui, par ces temps de canicule, celles et ceux qui ne peuvent pas partir prendre le frais à la mer ou à la montagne apprécieraient le plaisir de l’eau à l’ombre ou au soleil à l’orée du bois de Maurepas.

Mais, ils en sont privés pour un quatrième été consécutif. Pourquoi ? Par qui?…

À cause de l’aveuglement irresponsable de M. Garestier (où prend-il – lui – ses vacances?…). Il a fermé cette piscine sans raison valable en avril 2015 sans chercher à la rouvrir. Pour cause de sécurité ? NON, rien ne l’y obligeait  ! Plutôt pour récupérer le budget et financer une police municipale q’on voit de moins en moins…

Il a savamment rejeté toutes nos propositions de budget pour la rouvrir : c’était possible et financièrement compatible avec le budget. Il a même retiré en 2017 le projet que nous avons soutenu et défendu de la transférer à l’agglomération SQY .

Aujourd’hui, englué dans une voie sans issue, il veut la donner au privé pour 25 ans en faisant croire que les tarifs n’augmenteront pas et que cette opération de 40 à 50 millions d’euros ne coûtera rien à la commune. Un doux rêve ou du mensonge !

Déjà Coignières – qu’il avait réussi à impliquer dans cette aventure – fait machine arrière.

La procédure retenue est irrégulière et sera censurée par la Justice. Du pur amateurisme !

Que de regrets !  Que de regrets ! Que de gâchis ! Voyez les photos ci-dessous : une piscine dangereuse qui devait s’écrouler….

Regardons maintenant l’avenir ensemble pour oublier cet aveuglement coupable.

Avec nous, pour une ville conviviale et une politique responsable.

En-Avant-Maurepas 28 juillet 2018

 

 

 

L’affaire Benalla : une affaire d’État ?

L’euphorie de la victoire des bleus au Mondial de foot est à peine retombée qu’une affaire nauséabonde enfle au point de devenir une affaire d’État : le comportement de M. Benalla lors des manifestations du premier mai à Paris, vidéo à l’appui.

Notre association n’a pas vocation à intervenir dans le débat de politique nationale sauf exception. Nous l’avons fait pour l’élection présidentielle. Et là, il y a exception.

Taper un manifestant à terre : on peut comprendre l’exaspération parfois des policiers devant certains comportements. Mais, il est interdit de frapper une personne à terre. Cet interdit date de 50 ans : dicté par Maurice Grimaud, Préfet de Police en mai 68 ! Carton rouge n°1.

Que sont ces soi-disant  »observateurs » qui sont infiltrés dans les forces de l’ordre ou dans la foule avec signe distinctif pour qu’on les épargne ? Pourquoi se feraient-ils passer pour des policiers ? Quelle discipline leur est imposée ? Nous tombons des nues sur ces pratiques : Carton rouge n°2.

Pourquoi avoir attendu près de 3 mois pour réagir publiquement, que ce soit du côté de l’Élysée ou du côté de M. Mélenchon ? Certes, ce Monsieur Benalla a été suspendu 2 semaines. Pourquoi n’a-t-il pas été renvoyé immédiatement ? Quels coups fourrés allons nous découvrir ici et là ? Carton rouge n°3.

Nous sommes outrés par cette situation que nous dénonçons fermement. Nous attendons d’Emmanuel Macron qu’il réagisse fermement.

Mais cela ne fait pas une affaire d’État dès lors qu’il s’agit d’un acte individuel… On peut faire feu de tout bois pour attaquer Emmanuel Macron, mais tout de même !…

Pour  »En-Avant-Maurepas » le 20 juillet 2018.

Michel CHAPPAT

Les bleus au ciel : une grande victoire et un bel exemple

L’équipe de France menée par Hugo lloris nous a fait vibrer et frémir à la fois.

Elle a su préserver un esprit d’équipe réellement sincère, le collectif. Elle a montré que l’engagement, la concentration, le sang-froid dans l’action apportent un résultat fort. C’est cela aussi l’efficacité. Travail, Effort, Abnégation pendant des années ont mené les Bleus à la consécration.

Enfin, la Marseillaise entonnée spontanément sur les marches de l’Élysée ont témoigné d’un attachement intense à notre Pays, dans la diversité et avec ferveur.

Bel exemple ! Merci les Bleus. Vive la France !

Nous vous laissons savourer ce moment heureux et vous souhaitons un très agréable été. Nous reprendrons nos communications mi-août sauf imprévu…

Pour  »En-Avant-Maurepas » – le 16 juillet 2018.

Michel CHAPPAT

Post scriptum : si vous avez le loisir et le temps, voici les liens vers nos récentes expressions dans le bulletin municipal et les CR des récents conseils communautaires et municipaux :

2018-06-12 Transports publics – le mépris de M. Garestier – Expression de juillet 2018

2018-05-15 Panique et impulsivi té – Expression de juin 2018

2018-04-15 Panique à bord – Expression de mai 2018

CR – Conseil communautaire du 28.06.2018

CR – Conseil municipal du 26 juin 2018

CR Conseil communautaire du 29.05.2018

CR Conseil municipal du 22 mai 2018

CR Conseil communautaire du 11.04.2018

CR Conseil municipal du 10 avril 2018